Les lésions péri-implantaires

posté le 22 octobre, 2015 par Hubert Wintzenrieth

Comme toujours la prévention est reine

Il est possible de traiter les mucosites ( gingivites autour des implants) par différentes méthodes et de ne pas arriver jusqu’à la péri-implantite.

Bien entendu cela suppose toujours de retirer les éléments qui causent l’inflamation.

Pour l’élimination des bactéries , il y a les produits à base de chlorhexidine, qui sont très forts et ne peuvent s’utiliser que sur un temps donné ainsi que d’autres produits chimiques, ou encore des moyens plus doux, comme la photothérapie, très utilisée au Danemark, d’où nous vient la technologie.

C’est une lumière rouge à 630µ qui combinée avec un colorant qui se fixe sur la paroi externe des bactéries, engendre une création d’oxygène actif (ROS : reactive oxygen system) bactéricide.

Il est également possible d’utiliser des bains de bouche et dentifrice à l’oxygène actif. Ces produits peuvent s’utiliser, voire doivent s’utiliser en permanence.

Traitement à l’oxygène

Les bactéries responsables des péri-implantites sont des bactéries anaérobies, on comprend facilement que l’oxygène n’est pas leur ami.

L’oxygène est très intéressant car la molécule d’O² est toute petite par rapport aux grosses molécules de nos produits chimiques pourtant plus connus.

 

Toute la difficulté réside évidemment dans la possibilité de mettre les bactéries en présence de l’oxygène…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *